Entretien maroco-bulgare

Des perspectives à la coopération bilatérale

Publié le : 10 janvier 2014 - MAP

M'barka Bouaida s'entretient avec le ministre bulgare de la Planification des investissements, Ivan Danov, lors de sa visite de travail

La ministre déléguée aux Affaires étrangères et à la Coopération, M'barka Bouaida, s'est entretenue, jeudi à Rabat, avec le ministre bulgare de la Planification des investissements Ivan Danov, en visite de travail dans le Royaume.

Au cours de cet entretien, M'barka Bouaida s'est félicitée de l'excellence des relations bilatérales entre le Maroc et la Bulgarie, marquées par une convergence des points de vue et des postions sur plusieurs questions d'intérêt commun, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. 

La ministre déléguée a également exprimé la détermination du Maroc de hisser la coopération maroco-bulgare à un palier supérieur, tant au niveau bilatéral qu'au niveau de l'Union européenne.

Elle n'a pas manqué de souligner l'importance pour les deux pays de renforcer les échanges et la coopération sectorielle, eu égard au potentiel des complémentarités existantes entre leurs économies, et de diversifier les dimensions de leur coopération en impliquant davantage l'ensemble des nouveaux acteurs ainsi que le secteur privé.

M'barka Bouaida a réitéré la disposition du Maroc à accompagner le Conseil d'affaires maroco-bulgare, pour une meilleure mise en relation entre les opérateurs économiques des deux pays, soulignant que le Royaume, à la faveur de son processus d'ouverture économique et de diversification de partenariats, profitera certainement aux investisseurs et acteurs économiques bulgares.

Appelant à ouvrir de nouvelles perspectives à la coopération bilatérale et à tirer profit des opportunités notamment au niveau tripartite, elle a indiqué que le Maroc est disposé à partager son expérience en Afrique avec la Bulgarie, particulièrement en ce qui concerne les domaines dans lesquels les économies des deux pays disposent d'atouts avérés.

La ministre déléguée a saisi l'occasion de cette réunion pour exposer le processus de réformes d'envergure et la politique de modernisation et de bonne gouvernance, lancé sous la conduite de S.M. le Roi Mohammed VI.